TUX cie créative
  • PROCESSUS

Un terrain de jeu pour nos expertises diversifiées

  • #COLLABORATION
  • #INNOVATION

Comment nous combinons des expertises diversifiées pour créer des plateformes de marque innovantes pour nos clients.

écrit par

Simon Chénier Gauvreau, VP Création

Une recherche rapide sur le site Web de n’importe quelle agence permet de découvrir l’utilisation répétée du mot « collaboration », mais il existe peu de mentions, ou même aucune, à propos des complexités et des difficultés réelles de la collaboration. C’est peut-être parce que la plupart des gens ne collaborent pas vraiment. Puisque j’ai de l’expérience avec une agence d’un grand groupe, et en tant que vice-président, Création chez TUX, je reconnais qu’il existe différentes approches concernant la collaboration.


L’innovation par la collaboration synchrone

Ce qui nous intéresse chez TUX, c’est la collaboration synchrone, où un groupe d’experts se réunissent pour déterminer un problème et contribuer à la première étape d’un processus organique et défini en équipe, tout en s’appuyant sur des réévaluations périodiques de pistes solides pour parvenir à une solution. Plutôt que de suivre un processus descendant prédéterminé, nous laissons le défi influencer la manière dont le travail passe d’un groupe d’experts à un autre. Notre objectif est d’obtenir un résultat, et non seulement d’accomplir une tâche.

Comme le souligne Charlène, notre directrice de création, Design : « Ce type de collaboration nous permet de trouver des solutions plus profondes et plus significatives qui semblent souvent nouvelles parce qu’elles relient deux idées ou techniques étrangères issues de différents groupes d’experts. Par exemple, pour créer une plateforme de marque disruptive pour un nouveau client natif du numérique, une solution peut consister à systématiser l’ensemble de l’identité de marque et à la générer à partir de données pour créer une marque dynamique saisissante dont le rendu est déterminé quotidiennement par l’activité des consommateurs sur sa plateforme. En permettant dès le départ aux directeurs artistiques de résoudre les problèmes de manière synchrone avec les codeurs et les producteurs créatifs, nous favorisons l’émergence d’une telle magie. Pour mettre les choses en perspective, la démarche attendue normalement est de confier à un designer graphique la conception d’un logo et de le transmettre à un directeur artistique pour qu’il déploie une plateforme de marque. Le résultat que vous obtenez avec ce processus conventionnel est généralement loin d’être magique. »

Et le plus surprenant dans tout ça? Je me suis rendu compte que la collaboration n’est pas naturelle. C’est probablement la raison pour laquelle, dans les grandes entreprises, on trouve généralement des types de collaboration linéaires, avec peu d’interactions, où les collègues se concentrent sur leurs tâches individuelles, et où le travail est simplement transmis de manière séquentielle, comme une série d’envois latéraux de courriels. Le travail qui en résulte peut être acceptable, mais je vous parie qu’il ne surprendra personne.

Pour se dissocier du travail en silo, votre entreprise doit reconnaître la valeur de la collaboration synchrone et s’engager à la pratiquer. Pour amener un groupe diversifié de penseurs et de créateurs à partager un processus, il faut de la patience et des compétences générales.


S’engager à offrir plus de pouvoir d’expertise croisée

Il est facile pour les petits studios de proposer une collaboration synchrone, car elle se produit de manière organique à petite échelle (pensez à quelques personnes qui travaillent régulièrement ensemble sur des projets). Mais si vous avez de grandes ambitions pour votre projet, si vous voulez innover ou perturber une catégorie, vous avez besoin de la puissance synchrone d’une plus grande équipe disposant de multiples expertises. L’indépendance de TUX (lire notre article Proudly Indie) nous permet d’aller au-delà de l’offre cloisonnée des grandes agences traditionnelles et d’investir dans des pratiques de collaboration synchrone. Qu’il s’agisse de l’implication active de la direction dans le suivi ou l’optimisation de notre processus de collaboration, de la gestion quotidienne des connaissances et des expériences par les directeurs de création spécialisés, de la cuisine TUX (un outil de collaboration unifié en temps réel pour le partage des processus et des données entre tous les groupes d’experts) ou de l’investissement dans des rallyes d’idées interdisciplinaires appelés Blitzes for each project (Blitzes pour chaque projet), notre entreprise s’investit réellement pour maintenir des normes élevées de collaboration et en tirer le meilleur parti pour nos clients.


Des experts aux juniors, un parcours d’altruisme

En tant qu’êtres humains, nous avons tendance à choisir la voie la plus facile. Combien de fois ai-je dit ou entendu : « Je vais le faire moi-même, ce sera plus rapide »? En tant que vice-président, Création, l’un de mes rôles consiste à encourager l’altruisme créatif. Lorsque des experts de différents domaines travaillent ensemble au sein d’un processus, il arrive que les talents seniors évoluent vers une nouvelle expertise avec de nouvelles règles et, par conséquent, leurs outils habituels ne fonctionnent plus, et ils finissent par se sentir comme des juniors. Cette lutte égoïste empêche souvent les gens de vouloir collaborer. Une fois que vous les aidez à reconnaître cette posture situationnelle, ils concentrent leur perspective impartiale de « junior » sur le problème, qu’ils abordent avec des réflexes très différents de ceux des experts traditionnels. D’après mon expérience, c’est en créant des relations grâce à la collaboration synchrone entre divers experts que vous débloquez la possibilité de générer un travail innovant.

Il y aurait probablement quelque chose à rajouter sur les effets que ce type de pensée pourrait avoir sur le monde si nous nous ouvrions davantage aux autres et étions moins individualistes dans nos démarches. Mais ce sera le sujet d’un autre article.