TUX cie créative
  • article

La mentalité généraliste TUX

  • #agilité
  • #processus

Qu’est-ce qui est le mieux, un généraliste ou un spécialiste?

écrit par

Ludwig Ciupka, co-fondateur et chef de la création

Si vous avez répondu spécialiste, vous ne faites pas exception. Nous vivons dans un monde d’expertise et de spécialités étroitement ciblées. Après tout, nous avons été endoctrinés à croire qu’il faut se spécialiser pour être un véritable expert. Vous devez vous concentrer sur une seule chose et devenir très bon dans ce domaine, car les spécialistes gagnent plus d’argent. Les gens veulent travailler avec un spécialiste. Après tout, iriez-vous voir un médecin généraliste si vous aviez besoin d’être traité pour un cancer? Bien sûr que non!

En tant que fondateur de TUX, j’ai lutté contre cette notion pendant des années. J’ai dû faire face à un sentiment de honte de ne pas être un créatif spécialisé. Je ne suis pas issu du monde des agences et je ne m’attendais pas à atterrir ici. Mais qui s’y attend, vraiment? Je ne me souviens pas d’avoir rencontré quelqu’un dans ce secteur qui avait suivi un chemin tracé vers la publicité. Il semble que tous les directeurs artistiques que je connais étaient censés faire autre chose, mais ont fini par travailler pour une agence. Alors, si prendre un chemin indirect est fréquent dans ce secteur, pourquoi en avoir honte?

En 2008, une publication de l’industrie a écrit un article à mon sujet, intitulé « Un touche-à-tout pressé ». Mon jeune ego était ravi de cette belle page laminée, mais je réalise aujourd’hui que l’article a suscité un sentiment persistant qui est resté en moi. Avec le recul, cet article suggérait que je ne prenais pas le temps nécessaire pour parfaire mon expertise, comme si c’était une erreur de me consacrer à tous ces centres d’intérêt. Cela m’a donné l’impression d’être un imposteur. Pour la première fois, on me qualifiait de « généraliste », et l’étiquette semblait vraiment péjorative.

Mais voici la vérité. J’ai appris depuis qu’être un généraliste n’est pas aussi mauvais que tout le monde le pense. En fait, je pourrais même vous faire changer d’avis par rapport à ce qui est le mieux.


Un généraliste dans un monde de spécialistes

À mi-chemin de mon parcours d’entrepreneur, j’ai rencontré par hasard un jeune duo qui travaillait dans le domaine du design graphique et que j’estimais vraiment. Même si j’avais alors constitué une équipe pluridisciplinaire de trente personnes, ce duo a réussi à raviver en moi un profond sentiment de doute.

Nous étions en train de discuter amicalement de nos réalités professionnelles lorsqu’une phrase lourde de sens m’a été lancée. La voici : « Je ne pense pas que tu le réalises, mais nous ne faisons pas la même chose. » Ce duo possédait un studio de design graphique qui proposait des services d’identité de marque, mais nous proposions également ces services; alors en quoi étions-nous différents?

Ils sous-entendaient que chez TUX, nous étions des touche-à-tout, mais que nous n’étions experts dans aucun domaine. C’est à ce moment-là que j’ai décidé qu’on me regardait de haut pour la dernière fois. Au fond de moi, je savais que mon parcours « non conventionnel » me donnait en quelque sorte un avantage concurrentiel, et j’allais le prouver. Aujourd’hui, je dirige avec succès une entreprise de soixante-quinze généralistes talentueux, et je veux mettre fin aux idées préconçues associées aux « non-experts ».


Le parcours du généraliste

Le parcours pour devenir un expert-généraliste n’est pas de tout repos. Toutes ces années de « pratique variable » font que la croissance professionnelle semble plus lente au départ. Il peut être frustrant de voir que d’autres se spécialisent et affinent rapidement leur art, puis sont récompensés pour cette raison. Mais vous devez comprendre que si les spécialistes connaissent une croissance professionnelle logarithmique, les connaissances cumulées des généralistes, elles, finissent par devenir exponentielles. Au cours de leur première phase exploratoire, les généralistes rassemblent une vaste gamme de connaissances flexibles qui débloquent finalement le superpouvoir du transfert. Il s’agit de la capacité à cerner la structure profonde d’un problème plutôt que de se contenter de plonger tête première et d’exécuter des procédures répétées un million de fois.

Les généralistes ne mettent pas en œuvre des solutions à l’emporte-pièce; ils s’entraînent à rechercher les causes des problèmes et à les résoudre en trouvant ou en créant la bonne solution. Ce que nous offrons chez TUX, c’est un système de réflexion plus robuste qui s’appuie sur une variété d’outils et d’expériences. Pour un projet donné, vous rencontrez des planificateurs, des designers, des codeurs, des producteurs et des spécialistes médias – qui ont tous développé une pensée généraliste et sont capables de transférer leurs connaissances. Mon équipe a compris que le temps des idées toutes faites est révolu.

Pas assez convaincant? Ne me croyez pas sur parole.

L’auteur David Epstein a écrit un livre intitulé Range: Why Generalists Triumph in a Specialized World (Range : Le règne des généralistes – Pourquoi ils triomphent dans un monde de spécialistes). Dans cet essai, il déclare : « un examen plus approfondi des recherches sur les meilleurs exécutants du monde, des athlètes professionnels aux lauréats d’un prix Nobel, montre que la spécialisation précoce est l’exception, et non la règle ». Dans les rares cas des musiciens classiques ou d’autres professions où la répétition d’un mouvement exact est nécessaire, les spécialistes sont des exceptions.


Résoudre les problèmes épineux de votre équipe

Grâce à notre expérience de généraliste et à nos connaissances, nous n’avons pas seulement créé une méthode de travail unique destinée à nos clients; nous nous en servons aussi pour nous attaquer à des problèmes « épineux ». Ces problèmes sont ceux qui affligent les entreprises dans des environnements incertains, lorsqu’elles doivent relever des défis mal définis, avec peu de règles et en changements constants. Au cours des dernières années, il n’a pas été difficile de recenser les problèmes épineux – ils semblent être partout. L’étendue de l’expérience est inestimable pour résoudre ces problèmes complexes, car nous sommes en mesure d’utiliser « des compétences en matière de raisonnement conceptuel qui permettent de mettre en relation de nouvelles idées et de travailler dans différents contextes ».

Nos clients n’ont pas toujours les équipes nécessaires en place ou n’ont pas suffisamment de recul ou de perspective sur leurs activités pour optimiser leurs résultats et repérer les correctifs structurels les plus essentiels.

Nous pouvons vous garantir que nous analyserons vos besoins et vos activités et que nous déploierons nos efforts uniquement là où ils auront le plus grand impact sur votre entreprise.

En tant qu’équipe de généralistes, nous disposons d’une plus grande flexibilité, ce qui nous permet de réagir au fur et à mesure que nous découvrons des informations structurelles. Votre équipe dédiée sera toujours la bonne. Nous vous invitons à ouvrir vos horizons à 360 degrés et à faire appel à notre expérience collective.